Sport : au-delà d’une annulation

       La rencontre CA-EST de Hand-ball, samedi en fin d’après-midi, dans le cadre du tournoi de la FTHB, n’a finalement pas eu lieu.
      
       Au lieu d’un moment de plaisir –le sport étant avant tout un spectacle-, on a eu droit, au contraire, à un véritable bras de fer entre dirigeants espérantistes et clubistes au sujet de la présence, dans la formation clubiste, d’un jeune croate qui a été déjà aligné, dans le cadre du même tournoi, face aux équipes de Mahdia et de l’Etoile Sportive du Sahel.

       Argument avancé du côté espérantiste : la situation de la nouvelle recrue n’étant pas encore en règle, il n’est pas question qu’elle soit alignée contre les « sang et or ». La version clubiste est toute autre : son dossier étant déjà sur le bureau de la fédération pour que son transfert soit officialisé, son alignement, moyennant la présentation d’une pièce d’identité, en l’occurrence son passeport, est possible et n’enfreint pas aux règlements.

       Notre propos n’est pas de trancher. Face aux interminables discussions qui se sont engagées entre responsables de deux clubs, le reporter de Canal 21 sur place a eu d’ailleurs le réflexe d’inviter deux représentants des deux clubs et un membre de la Fédération à s’expliquer. Usant d’un langage plus ou moins diplomatique, ils n’ont pas réussi à convaincre et c’est sur une impression de « oui mais » qu’ils ont laissé les téléspectateurs.

       Joueurs clubistes et espérantistes ont dû finalement rejoindre les vestiaires, après une bonne séance d’échauffement

       Si les règlements, au niveau fédéral, étaient clairs et précis, ne souffrant pas la moindre équivoque, cet incident, apparemment inédit, n’aurait pas eu lieu. On les aurait appliqués et le coup d’envoi de la rencontre n’aurait pas tardé à être donné. Son annulation n’en incite pas moins à une autre réflexion : le professionnalisme n’est pas seulement l’accès à un nouveau statut, c’est aussi, et surtout, de nouvelles exigences. En clair : la logistique – administrative, cela s’entend- de grands clubs censés montrer la voie aux autres devrait absolument suivre.

       Le passage d’une étape à une autre est synonyme de nouvelles réalités. Et ce qui est valable pour les autres secteurs l’est assurément aussi pour le sport, en général.

                                                                              Moncef BEN AMOR

Ce contenu a été publié dans Actualit. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire