Voitures populaires : délais d’attente plus courts

L’une des réussites de la Tunisie en matière de politique sociale, la voiture populaire a permis à des dizaines de milliers de nos concitoyens de disposer d’un moyen de transport à la fois commode et économique. D’une puissance fiscale égale à quatre chevaux, ces voitures sont en effet exonérées de la taxe à la consommation qui représente 20% de la valeur du véhicule.

Pour y accéder, il suffit de s’inscrire auprès d’un concessionnaire automobile, moyennant le versement de 5 Dinars et la fourniture d’une copie de sa carte d’identité. Le nombre de postulants à ce genre de véhicules étant extrêmement important, l’attente se comptait, il n’y a pas si longtemps encore, en nombre d’années. Le nombre de véhicules que chaque concessionnaire est autorisé à écouler sur le marché local est fixé par le Ministère du Commerce et de l’Artisanat. Il oscille généralement entre 1000 et 2000. Une commission siège régulièrement à l’Office National du Commerce pour statuer sur les dossiers qui lui sont soumis par les différents concessionnaires. Il y a non seulement des priorités à respecter (certaines catégories sociales comme les journalistes et les médecins étant beaucoup plus dans le besoin de disposer d’un véhicule que d’autres)  mais il faut savoir également  que ceux dont la feuille d’impôt dépasse les 5000 Dinars par an n’ont pas droit à ce genre de véhicule

Une tournée dans les salons d’exposition de certains concessionnaires nous a permis de constater cependant que tout a changé et pour le mieux A preuve : Chez Ennakl, par exemple, le délai d’attente pour une Polo 4CV n’est plus que de 25 jours, voire un mois au maximum. Même chose pour ARTES qui a racheté le concessionnaire  Renault : au lieu de trois ou quatre ans, comme c’était le cas auparavant, le délai d’attente n’est plus que d’une année ou un peu plus pour obtenir sa Clio 4 CV, même si le concessionnaire a encore, nous précise-t-on, près de 12.000 demandes à satisfaire. Du côté de Stafim Peugeot, le délai d’attente pour une 206, 4CV est devenu, là encore, très court : un mois à un mois et demi contre quatre ans auparavant.

Une petite précision, enfin, concernant le mode de paiement : l’écrasante majorité des postulants a recours à des crédits bancaires ou des caisses de sécurité sociale pour régler le montant du véhicule qui tourne autour des 17 mille 500 Dinars (9000 Euros), avec climatisation et direction assistée.

Moncef BEN AMOR

Ce contenu a été publié dans Actualit. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire