TNS Sofres abdique

Après un long bras de fer, TNS a fini par abdiquer, WPP s’ était emparé de sa cible en Octobre 2008, objet d’une OPA à becs et à ongles depuis le mois de mai. Rien n’était joué d’avance dans cette bataille. Les écueuils ne manquaient pas mais l’insistance et l’argent frais ont fini par donner raison à WPP. Dans un contexte de crise financière et économique mondiale, ceux qui présentent des offres publiques d’acquisition en numéraire ne courent pas les rues, c’est pour cela que la contre-offre de GFK, pourtant soutenue par TNS n’a pas abouti. C’est que le concurrent allemand a proposé à TNS une fusion par échange d’actions et sans versement de prime aux actionnaires du Britannique.

Cette proposition n’a pu tenir le coup devant la stratégie guerrière de WPP, qui a réussi à s’acquérir in extrémis 81,78% du capital de sa cible, en déboursant 1,2 milliard de livres sterling, soit l’équivalent de 1,5 milliard d’euros, une ardoise assez conséquente en cette période d’assèchement de liquidités.

Historiquement Sofres, en tant que Institut de sondages français, il fut créé par Pierre Weill en 1963, dans le sillage d’une vague de créations de sociétés d’études dans les années soixante dans des pays développés comme les USA, le Royaume-Uni, la France, …

En effet Intersearch fut créée en 1960 aux Etats-Unis, AGB en G-B en 1962, Frank Small Associates en 1964 en Australie, alors que Taylor Nelson fut créé en 1965 au Royaume Uni, après des graines semées aux USA en 1946 ( appelée NFO).

Ensuite et face à l’internationalisation des marques, ces sociétés avaient développé leur action à l’international pour répondre aux nouveaux besoins du marché et de leurs clients de dimension mutinationale. C’est dans ce contexte que Sofres avait ouvert des bureaux dans six pays d’Europe, aux USA et dans 12 pays de la Zone Asie-Pacifique. De leur côté, Taylor Nelson ainsi que AGB , avaient développé chacun pour son compte, leur réseau en Europe et au Royaume Uni. Quant à NFO, elle était devenue la référence des Access Panels aux USA.

Tous ces développements , pour chacune de ces sociétés d’études, en cavalier seul, ont finalement culminé et abouti, après stabilisation et consolidation du marché des études, au cours des années 90, à un rapprochement entre elles. C’est ainsi que la Sofres acquiert Secodip en 1992, et que Taylor Nelson se rapproche d’AGB au cours de la même année. La Sofres acquiert, par ailleurs, les réseaux FSA en Asie en 1995, et Intersearch en 1997 (USA), année de fusion de Sofres AGB et Taylor Nelson. Ce “nouveau” Groupe TNS, consolide sa position avec l’acquisition de NFO, avant d’être à son tour acquis par le Groupe WPP/Kantar en 2008.

Sur la base des chiffres de 2007, TNS WPP, devient le leader mondial de la publicité, devançant d’un pas l’Américain Omnicom, avec un chiffre d’affaires s’élevant à 9,33 milliards d’euros. Bravo pour Martin Sorrell, qui a réussi d’une pierre deux coups : le leadership dans la Pub et numéro 2 dans les études, derrière l’Américain Nielsen. Nelson n’est pas loin de Nielsen et la course n’est pas finie !

Thameur MAATOUG

A propos Thameur MAATOUG

160360 Sfax
Ce contenu a été publié dans Actualit. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à TNS Sofres abdique

  1. Mylena dit :

    Les instituts de sondage ont vraiment la vie dure.

Laisser un commentaire