Le dollar contesté sur fond d’actifs toxiques

La Chine qui détient des réserves de près de 2000 milliards libellés en majeure partie en dollars, a plaidé pour une monnaie de réserve internationale qui remplace le dollar. Son Gouverneur de la Banque Centrale pense aux DTS (Droits de Tirage Spéciaux) émis par le FMI, qui prendraient la relève en tant que monnaie de réserve internationale. Cette idée a été fraîchement balayée par Washington et Bruxelles, alors que du côté du FMI le numéro 2 John Lipsky l’a accueillie favorablement, tout en la qualifiant de proposition sérieuse n’ayant pas un caractère urgent, mais qui mérite d’être examinée comme une question à approfondir sur le long terme. Quant à la Russie, elle a déjà proposé que le Sommet du G20 qui sera tenu le 2 avril, discutera d’une monnaie de réserve supranationale. Cette proposition montre le degré d’inquiétude qu’éprouve la Chine et la Russie, voire d’autres à propos du risque lié au dollar américain, sachant que l’économie américaine se trouve sous l’emprise d’actifs toxiques, ayant grippé le système bancaire américain et transmis l’onde ailleurs dans le monde.
Cette situation qui a nécessité l’intervention de l’Etat américain avec la mise en place d’un plan de sauvetage bancaire de 700 milliards de dollars et un plan de relance économique d’un peu moins de 800 milliards de dollars, outre les mesures prises par l’UE et les pays européens et d’autres pour faire face à la récession, n’ont pas suffi. En effet, le Trésor US, vient d’annoncer un nouveau plan pour s’attaquer aux actifs douteux qualifiés aussi de toxiques. Baptisé « PPIP », Public-Private Investment Program, il vise à assainir les banques et dégripper l’offre de crédit. Mais il s’agit d’un pari risqué associant l’Etat et le secteur privé, prévoyant l’achat de 1000 milliards de titres non liquides. Ce nouveau marché d’actifs toxiques est le prolongement institutionnalisé d’instruments financiers peu orthodoxes et à risques. Obama qui avait défendu le fait que l’Etat doive prendre un risque, n’a pas manqué de plaider la confiance dans l’économie américaine en réponse à la Chine : «Je ferais remarquer que le dollar est extraordinairement fort en ce moment», ajoutant : «Et la raison pour laquelle le dollar est fort en ce moment, c’est parce que les investisseurs considèrent que les Etats-Unis ont l’économie la plus forte au monde, avec le système politique le plus stable au monde».
Thameur MAATOUG

A propos Thameur MAATOUG

160360 Sfax

Ce contenu a été publié dans Actualit. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire