Ondes troubles entre Orascom et France Télécom !

Le différend qui remonte à 2007, entre France Télécom et Orascom, persiste malgré la décision du Tribunal arbitral international. La décision de justice rendue sur ce dossier a condamné le groupe égyptien à céder ses titres « d’ici au 10 avril », un délai déjà dépassé. En jeu se trouve le rachat de l’opérateur mobile ECMS, contrôlé à 51% par Mobinil, pour lequel France Télécom avait lancé une OPA qui a été rejetée il y a deux semaines par l’autorité des marchés égyptienne. France Télécom est déjà l’actionnaire majoritaire de Mobinil. En vertu de la décision du tribunal arbitral, il est censé détenir désormais 100% du capital de Mobinil, maison mère d’ECMS et récupérer le flottant de 29% en proposant 200 livres égyptiennes pour chaque action reprise auprès des actionnaires individuels.
Néjib Sawiris, a laissé entendre, en réponse à des journalistes, qu’il veut maintenir le statu quo, donc garder sa participation dans Mobinil. L’offensive de France Télécom avec comme atout une pénalité de 50.000 dollars par jour, applicable à partir du 10 avril contre Orascom, suffirait-elle pour que Sawiris abdique ? L’issue de ce bras de fer n’est pas prévisible, même si France Télécom a plus de chance à faire prévaloir ses droits et de parvenir donc à réaliser ses objectifs.
Thameur MAATOUG

A propos Thameur MAATOUG

160360 Sfax
Ce contenu a été publié dans Actualit. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire