Grippe porcine, quels risques ?

S’il est vrai que toutes les grippes sont d’origine aviaire, il faut préciser que la grippe porcine représente un danger plus direct pour l’homme, car le porc constitue un creuset idéal pour la transmission de la maladie à l’homme du fait qu’il est le plus anthropoïde des animaux et possède le même nombre de chromosomes. Mêmes les grippes saisonnières qui touchent l’homme chaque année sur tous les continents avec des souches mutantes d’un an à l’autre, ont en réalité une origine aviaire lointaine. En principe, il existe une barrière entre les maladies qui touchent le monde animal et l’homme. La contamination par un virus de l’animal à l’homme n’est généralement pas possible, mais avec le temps et les mutations qui s’opèrent sur le virus, le contact ou la consommation à l’état cru de la viande des volailles atteint par la grippe, la transmission de la maladie devient possible. Cela outre la transmission qui s’opère entre différentes espèces animales. En effet le H5N1, le fameux virus responsable de la dernière grippe aviaire apparue en Asie depuis près de trois ans et qui continue à tuer quelques personnes dans certains pays comme l’Egypte, a été détecté sur beaucoup d’animaux de différentes espèces presque partout dans le monde. Les oiseaux migrateurs étaient les agents les plus actifs de cette propagation. Le danger de cette grippe aviaire est toujours présent. Si l’OMS est certaine qu’il frappera un jour, elle ne peut pas déterminer quand. Des dispositions sont prises à tous les niveaux, mondial, régional et national pour y faire face. Le Tamiflu, stocké en centaines de millions de doses, est fabriqué sans interruption. C’est l’arme médicamenteuse la plus appropriée pour circonscrire la pandémie aviaire latente. Le Tamiflu est efficace aussi contre la grippe porcine qui présente actuellement une facilité de propagation évidente d’homme à homme et qui a provoqué l’élévation du niveau d’alerte de l’OMS à 4 sur une échelle comptant six niveaux. Entre-temps Le Mexique vit depuis au ralenti, des villes fantômes où même les écoles ont fermé avec un impact direct sur l’activité aérienne et touristique dans le monde. Le problème est sérieux mais on ne doit pas céder à la panique. D’ailleurs aucun cas confirmé en dehors du Mexique, n’est décédé. La mobilisation internationale, notamment de l’OMS traduit l’efficacité de la réponse et ne relève pas de l’affolement. L’Homme au 21ème siècle est mieux doté pour pouvoir éviter le scénario d’une grippe espagnole.
Thameur MAATOUG

A propos Thameur MAATOUG

160360 Sfax
Ce contenu a été publié dans Actualit. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Grippe porcine, quels risques ?

  1. Je pence que la tv abuse unpeu de la situation la preuve meme au mexique il re ouvre tout

Laisser un commentaire