Voir le développement en 3D : densité, distance et division

Publié dans worldbank.org

 

Extrait du Rapport de la Banque Mondiale  sur le développement dans le monde 2009

 L’expansion des villes, la mobilité des personnes et la spécialisation des produits font partie intégrante du développement. Ces transformations sont particulièrement évidentes en Amérique du Nord, en Europe de l’Ouest et en Asie du Nord-Est. Mais les pays de l’Asie de l’Est et du Sud et de l’Europe de l’Est passent aujourd’hui par des transformations similaires quant à l’ampleur et à la rapidité. Le Rapport sur le développement dans le monde de 2009 : Revoir la géographie économique, conclut que ces transformations demeureront la clé du succès économique dans d’autres parties du monde en développement et qu’il faut les encourager.
Ces transformations sont porteuses de prospérité, mais elles ne se produisent ni sans risques ni sans sacrifices. Considérons les trois localisations les plus prospères du monde :

  • La première : Tokyo. La plus grande métropole de la planète avec 35 millions d’habitants, le quart de la population du Japon, entassés dans une région qui occupe moins de 4 % du territoire national.
  • La deuxième : les États-Unis, la plus grande économie du monde et peut-être aussi la plus mobile, où 35 millions de personnes changent de lieu de résidence chaque année.
  • La troisième : l’Europe de l’Ouest. Continent doté du réseau de liaisons le plus dense du monde aujourd’hui, et dont les échanges avec le reste du monde portent sur 35 % du produit intérieur brut (PIB), dont plus de la moitié avec les pays voisins.

Lire l’intégralité de l’article sur le site de la Banque Mondiale

Ce contenu a été publié dans Lu pour vous. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire