Télécoms : La France passera à la « 4ème vitesse »

Un appel d’offres pour une quatrième licence 3G en France sera lancé  d’ici la fin de l’été. L’entrée sur scène d’un quatrième opérateur ne peut que gêner Orange, SFR et Bouygues Telecom, qui avaient déboursé 619 millions d’euros en 2001 et 2002 pour leurs fréquences 3G. La capacité du bloc de fréquences réservée au nouvel entrant est de cinq mégahertz, alors que deux autres blocs équivalents seront proposés, dans un deuxième temps, aux opérateurs existants. Iliad, unique candidat à un premier appel d’offres pour cette 4ème licence, et qui n’a pas abouti en 2007, fait à nouveau figure de favori. La maison mère du fournisseur d’accès à Internet Free, compte présenter sa candidature en solo, malgré les multiples propositions de partenariats. La France passera bientôt à la  « 4ème vitesse ».
Le prix du tiers de la capacité disponible, annoncé par le gouvernement en février dernier sur lequel la commission des participations et des transferts ( CPT ) devait se prononcer, est à hauteur de 206 millions euros. IL ne constitue en fait, qu’une somme modique en comparaison avec les prix pratiqués dans la rive Sud de la Méditerranée. Des investisseurs franco-tunisiens gagneraient en s’y impliquant.
Thameur MAATOUG

A propos Thameur MAATOUG

160360 Sfax
Ce contenu a été publié dans Actualit. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire