La première voiture électrique sera chinoise

Sacrés Chinois ! Après avoir dépassé les occidentaux dans plus d’un domaine, les voilà qu’ils leur dament le pion dans le secteur qui représente le plus leur « way of life » : la voiture. En effet, si des firmes prestigieuses tant américaines qu’européennes ou japonaises pataugent encore dans leurs recherches sur la voiture électrique ou même hybride, la société chinoise BYD vient d’annoncer le lancement d’une  voiture 100% électrique pour la fin de 2009 et sa commercialisation aux USA en 2011.

BYD (pour Build Your Dreams) est une entreprise chinoise relativement récente. Elle fabrique depuis ses débuts, en 1995, des batteries pour téléphone portable. Elle s’est hissée en quelques années au deuxième rang mondial, assurant 65% des batteries au nickel-cadmium et 30% des batteries au lithium-ion. En 2003 elle s’est lancée dans la construction automobile. Elle a commencé par produire quelques modèles hybrides avant de penser à une voiture 100% électrique. Pour ce, BYD a développé un nouveau type de batteries, au lithium-fer, moins polluantes, beaucoup plus sûres et bien moins chères. Elles équiperont le modèle E6, qui pourrait s’imposer comme la première voiture électrique de série mise en vente dans le monde. La E6, véhicule 5 places, disposera d’une autonomie de 300 voire 400 km et pourra atteindre la vitesse de pointe de 160 km/h. Un système de recharge rapide devrait permettre de faire la moitié du plein en dix minutes.

Par ailleurs, les autorités chinoises favorisent la production de « véhicules propres », dans le but de lutter contre la pollution de l’air. Selon certains analystes, la taille du marché automobile chinois devrait être multipliée par dix d’ici 2030; la consommation de carburants bondira de 100 millions à 500 millions de tonnes. Cela se traduira par une hausse vertigineuse de dégagement de CO2, alors que la Chine a déjà dépassé les USA comme principal pays producteur de gaz à effet de serre.

Face à ce cauchemar écologique annoncé, les autorités chinoises ont récemment décidé de subventionner tout achat d’un véhicule hybride ou électrique. L’état incite également les compagnies urbaines de taxis à s’équiper de ce type de véhicules alors que les acteurs nationaux et régionaux du secteur de l’énergie se voient imposer le développement de réseaux de stations de rechargement électriques.

 BYD sera le principal bénéficiaire de cette politique industrielle. Son fondateur, Wang Chuanfu, ambitionne de devenir le plus grand constructeur automobile de Chine en 2015 et le premier mondial en 2025.
La reconnaissance de la justesse de vue de BYD et du sérieux de ses travaux est venue de l’occident : le milliardaire américain
Warren Buffet a acquis en septembre 2008 près de 10% du capital de la firme chinoise (depuis, la valeur de ses actions a quintuplé) et au mois de mai dernier Volkswagen a signé avec elle un contrat de collaboration électrique.

Ce contenu a été publié dans Actualit. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire