Rôle de la monnaie dans la révolution industrielle

L’or détourné de l’Espagne par les orfèvres banquiers, précipitant sa chute, avait atterri principalement en Angleterre au 16ème siècle où une mutation socioéconomique allait s’opérer bouleversant, et le système d’organisation de la société, et le système politique en engendrant une véritable révolution industrielle au 17ème siècle. La banque Rothschild, première institution monétaire au vrai sens du terme, avait accompagné et soutenu ce mouvement et cette mutation en Angleterre, en Allemagne puis en France. L’Angleterre était un pays agricole avec un système féodal et où la famille royale et la Noblesse, à côté de l’Eglise, étaient les classes dominantes face aux serfs qui étaient des «biens immeubles par destination», liés aux fermes appartenant à la classe des Nobles. L’or arrivé d’Espagne a constitué les fonds nécessaires au sens de Ricardo, pour jeter les bases d’une nouvelle économie industrielle, attirant vers elle la classe des serfs pour devenir une classe de prolétaires, exploitée par une nouvelle classe bourgeoise qui gère les ateliers de production manufacturière. Cela va retentir jusqu’à l’arène politique où les classes autrefois dominantes ont perdu de leur pouvoir face à la classe bourgeoise dont l’influence et la représentativité prennent sans cesse de l’ampleur. Du fait de ce bouleversement, une accumulation de produits industriels caractérise désormais la nouvelle économie. La théorie mercantiliste n’est plus d’actualité et est supplantée par celle du libre échange d’Adam Smith qui a démontré l’avantage comparatif résultant de l’ouverture et de la spécialisation face à l’autarcie et au mercantilisme.
Thameur MAATOUG

A propos Thameur MAATOUG

160360 Sfax
Ce contenu a été publié dans Actualit. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire