3C Etudes – Dîner-débat Atuge sur les sondages d’opinion, le 22 novembre 2011

Partie 7 (autres parties accessibles sur Youtube).
M. Guerfali a rappelé, lors de ce débat ceci : « En tout cas il y a un gros problème, il y a un très gros problème en Tunisie : c’est la validité des sondages. De tous les sondages qui sont publiés ou de pratiquement tous les sondages qui sont publiés qui, je vous le dis et c’est bien dommage pour notre pays et pour toutes les personnes qui étaient censées donner un avis, contrôler ou utiliser les sondages ; tous ces sondages sont faux ! malheureusement. Ils sont faux à un point où personnellement, je ne sais plus ce qu’il faut faire pour que les personnes qui sont utilisatrices de ces sondages : les politiques, les marqueteurs, les responsables communication, les enseignants et tous ces gens là arrêtent cette pratique qui est vraiment honteuse et scandaleuse pour notre pays. il faut absolument -je sais que c’est toujours choquant de dire cela- mais malheureusement c’est une réalité ». Il explique ensuite que ce sont les échantillons qui sont indiscutablement non conformes aux exigences des méthodes des quotas qui est adoptée, ce qui fait que tous les résultats qui en sont issus ne veulent absolument rien dire.

Ce contenu a été publié dans Actualit. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire